Thérapie systémique

La particularité de la thérapie systémique est d'élargir la compréhension de l'individu à l'environnement auquel il appartient. Ainsi, le thérapeute systémicien va s'intéresser aux interactions à l'intérieur d'un système (par exemple : au sein de la famille, du couple, dans le milieu du travail, ou encore dans le cercle d’amis...) et essayer de dégager les lois qui le régissent. Les liens entre les différents systèmes qui gravitent autour d'une personne sont également explorés en fonction du problème énoncé par le patient. Le thérapeute systémicien procède avec son patient à une réelle co-construction de l'objectif de la thérapie.

La systémique, c'est prendre en compte l'héritage familial qui nous influence. Un thérapeute systémicien s'intéresse donc aux héritages inter- et trans-générationnels, aux valeurs, aux émotions et aux comportements partagés par une même famille.

En systémique, on cherche plutôt le « savoir faire » que le « savoir pourquoi ». Avec l'aide du thérapeute, la personne apprendra à voir, concrètement, comment son blocage est maintenu et comment elle peut le dépasser. Le thérapeute aidera les personnes du système à expérimenter de nouvelles manières d'être, de sentir et de nouvelles manières de communiquer.

Dans cette approche, le terme « patient » est remplacé par celui de « client » afin de souligner la participation active de celui-ci au sein du processus thérapeutique. La relation thérapeutique est centrée sur l'échange et sur la notion de compétence partagée.

La thérapie peut être de courte, de moyenne ou de longue durée.